"Chacun de vos mots sont reçus comme un trésor..."

mercredi 3 février 2010


"Ma petite femme en cours..."

"Bonjour, je suis sur le chevalet devant la dernière toile en cours d'exécution. Mon cousin est déjà peint. Pouvez-vous l'apercevoir ?
Il faut absolument que Martine Alison parvienne à trouver une solution. Je veux pouvoir vous parler dans des bulles, comme dans les BD ! (ce n'est pas gagné!) En attendant je lui laisse la parole..., à bientôt."

La grisaille de ces derniers jours a disparu. Cet après-midi l'atelier était ensoleillé, tout devenait magique. Je me suis assise confortablement devant mon chevalet et j'ai commencé à contempler mon travail en cours. Les rayons de soleil de ce début de mois de février me chauffait agréablement. Cela m'apaisait et me léguait de l'énergie.
Afin de perpétuer ce doux moment j'ai saisi mon pinceau, y ai ajouté de la peinture et j'ai commencé à peindre. Je n'allais pas pouvoir rester très longtemps à la dollhouse aujourd'hui, mais je me suis fait plaisir en laissant danser mon pinceau. Quelques feuilles par-ci, quelques feuilles par-là et hop, le feuillage de mon arbre à gauche de ma toile est achevé. Je vous montrerai la prochaine fois...
Si vous avez la chance comme moi d'avoir un doux rayon de soleil, laissez-vous aller, soyez nonchalant, cela fait du bien.

"Anandita, celle qui apporte le bonheur" Huile sur toile - 50 x 50 cm

M'avez-vous reconnu ? Je suis le petit toucan qui vous souhaitait la bienvenue à la dollhouse. Je suis né avec Anandita. Comment la trouvez-vous ? Un peu espiègle, sauvageonne ? Un petit peu provocante, mais je suis là ! je veille sur elle. J'attends vos commentaires.

"CHANT DE LYS" Huile sur toile - 50 x 50 cm

Pourquoi chant de lys ?
En peignant cette dernière toile inhabituelle j'avais l'impression d'une symphonie de couleurs, de lumière. Une petite musique douce flottait en moi en caressant la toile de mes pinceaux... Un peu "fruitcake" l'artiste ! Les couleurs dansaient une sorte de tango ou parfois une valse...
Je parlais d'une toile inhabituelle tout simplement parce que je peins très rarement des bouquets. Le côté technique est toujours très intéressant pour moi. Mais très vite au fur et à mesure j'oubliais ce côté technique et laissais libre la petite musique qui m'animait et tout en moi dansaient : mon esprit, mes gestes, mes couleurs, le mouvement de mes fleurs, mes pinceaux guidaient mon poignet. Ils prenaient part à cette danse.
Le résultat est sous vos yeux !
Je commence ce blog par une toile qui est loin de ce que je peins d'ordinaire.