"Chacun de vos mots sont reçus comme un trésor..."

mardi 9 mars 2010


"Exultation, délectation... à poursuivre..."

Je ne sais pas ce que va penser Léo, mais j'ai envie de lui enrayer le pas pour exprimer la satisfaction que j'ai éprouvé à la dollhouse en peignant. J'ai entrepris ma petite femme "indienne"... Je n'ai pas terminé le petit blouson en jean. Pas si simple à peindre... le jean!
J'étais néanmoins surexcitée au fur et à mesure de sa progression.
Pourtant quelle souffrance!
Une souffrance jouissive... J'ai travaillé en apnée, trois pinceaux en main, enfin un dans la bonne main, un deuxième dans l'autre et un troisième dans la bouche! Aucune pause, le temps a passé très rapidement, trop à mon goût. J'aurais aimé pouvoir finir ce petit blouson. Il se faisait tard, je devais suspendre mon ardeur. Une fois sortie de l'atelier, je me suis sentie complètement vidée. Je n'avais plus un soupçon d'énergie. Une seule envie, celle de siroter une tasse de thé... un verre de vin n'aurait pas été si mal après tout, mais je n'y ai pas pensé!... Je souhaite que cette journée soit pour vous très attrayante.

"Rien à raconter...
Martine-Alison a pris la parole à ma place aujourd'hui! Je vous dis bye."
Léo, le toucan.







"Où sont passés les jupons de Marie, huile sur toile - 50 x 50 cm"

"Hier après-midi Martine-Alison se réjouissait en contemplant son travail en cours. Comme elle dit : "il vient bien!".
Je suppose que demain elle vous permettra de regarder son évolution.

A présent, je vous montre une de ses toiles qu'elle aime particulièrement. Elle l'a peint à une période très douloureuse, il y a un an. Sa meilleure amie Marie-Jo était entrée en phase terminale pour la quitter en mai 2009.
Je sais qu'elle y a mis toute son énergie pour la réaliser. Elle réussissait à mettre sa peine de côté et à s'abandonner complètement en peignant.
La peinture est une excellente thérapie. Elle soigne tous les maux. C'est vraiment magique...

Hier Millie disait que Martine-Alison prenait soin de dessiner avant de peindre. Effectivement, pour chacune de ses peintures elle a besoin de prendre du temps pour parfaitement l'esquisser.
C'est une base essentielle pour elle. Elle aime fortement dessiner. Elle s'élance directement sur la toile, mais il lui est indispensable d'être tranquille, sans aucune présence. Une fois que son dessin est terminé, c'est comme si tous les tiroirs de son esprit étaient correctement rangés... Elle se sent bien et peut se mettre à peindre. Elle le dit elle-même, elle est un peu "fruitcake"!

Que pensez-vous de ce ara ? Heureusement que dans le fond sur la droite de la toile mon ami le toucan s'y trouve, autrement je serais un peu jaloux!
Peut-être allez-vous crayonner aujourd'hui ? Moi je vous dis bye."
Léo, le toucan.