"Chacun de vos mots sont reçus comme un trésor..."

jeudi 22 décembre 2011

"... Léo, le toucan..."
aquarelle sur papier
"Martine-Alison et moi-même venons vous souhaiter un Joyeux Noël
et
une année 2012 pleine d'espoir et de prospérité...
Soyez heureux et en bonne santé."


"Bonjour ! Le chapitre de l'année 2011 du grand livre de la vie va se tourner... Pour compléter ce dernier, aujourd'hui j'ai choisi de faire un grand hommage à une charmante et grande artiste "Ces".

Je ne la connaîtrais pas, je la soupçonnerais d'être un agile petit écureuil, tant elle aime les glands !... Elle les dessine si parfaitement bien...

"... un des nombreux glands dessiné pas "Ces"..."

Son enfance défile sur le papier à l'encre de sa plume... Une enfance riche de souvenirs et d'émotions... Ses dessins sont eux aussi très féconds... Elle a un souci du détail qui plaît beaucoup à Martine-Alison.
Que ce soit avec ses encres, ses crayons de couleurs ou ses huiles, elle nous enchante avec ses portraits, ses oiseaux ou toutes ses catastrophes !!... Ses arbres et sa flore sont luxuriantes. Une nature en fête où grouille tout un petit monde, son petit monde à elle...
Loin de son pays, rien n'aura réussi à la déraciner complètement.
Son merveilleux sens artistique la relie à ce beau pays dont elle est originaire, les Philippines.
Elle prétend faire des "gribouillis" au stylo !!... Mais quels beaux "gribouillis" !

"... Alice au pays des merveilles, interprétée pas Ces..."
"... La sérénade au paon de Ces...
Martine-Alison aime tant les paons..."

Si vous ne connaissez pas encore "CES", je vous engage à retrouver ses oeuvres et de vibrer à son diapason : ici.

Un petit clin d'oeil à mon amie "CES", avec cette photo... Une complicité cependant reconnue pour son amour des éléphants...

"... Une bougie éléphantesque ! où la flamme dansera pour illuminer la vie de chacun...
et particulièrement celle de Leah, la soeur de CES..."

Maintenant il faut que je vous présente le beau présent qu'a reçu Martine-Alison de la part de "CES" :
Qu'en pensez-vous ?...

"... Le petit monde de la dollhouse de Martine-Alison est heureux de partager ce beau cadeau..."




A l'aube de Noël, je suis allé me perdre dans le monde fantastique des poupées... Je vous offre quelques images pour vous donner le goût du rêve et de l'enfance retrouvée...

"... Une mise en scène de poupées, baigneurs et jouets d'autrefois..."

"... A la clinique des poupées..."

"... Une maison fondée en 1860..."

"... au 2 rue Chavanne 69001 LYON ..."

"... Une poupée datant même de 1870..."

"... Ici, une poupée fabriquée en feutre..."

"... Rendez-vous sur le site au
www.alacliniquedespoupees.fr  ..."

J'espère que cet univers de magie aura illuminé vos yeux et que vous aurez retrouvé votre âme d'enfant...

Je vous dis à l'année prochaine !... J'ai décidé d'accompagner Martine-Alison qui s'envole pour Marrakech.

Je vous montrerai à notre retour, prévu le 7 janvier prochain, la progression de son travail... J'aurai aussi le grand privilège de vous présenter deux talentueuses artistes, Virginia Jones et Hilda.
Un grand merci encore, pour votre fidélité et votre générosité à tous, au cours de cette année 2011. Je vous dis, bye."
Léo, le toucan.

jeudi 15 décembre 2011

"... Là, où vous vous trouvez, Martine-Alison et moi-même pensons à vous..."

"Rêverie bleue"
croquis sur toile - 50 x 50 cm

"Bonjour ! Ici la "dollhouse" !  Nous sommes bien arrivés ! Le trajet a été assez long, mais le voyage s'est bien déroulé.  Martine-Alison a eu du mal à retenir quelques larmes à l'idée de s'éloigner de ses enfants...
Depuis son retour, elle partage ses journées entre son atelier, ses pinceaux et ses toiles... Un atelier où la musique accompagne la fantaisie du crayon sur la toile.
Malgré quelques appréhensions, c'est avec un grand plaisir, qu'elle s'est remise au travail. Rien de tel, que de se retrouver derrière le chevalet et de faire face à la toile blanche... Un défi, que Martine-Alison a maîtrisé en créant ce dernier croquis, "Rêverie bleue".

Peut-être m'avez-vous aperçu ? ... Je suis en train de faire mon baptême de plongée !... Je descends progressivement sur la droite ! J'ai une sensation étrange, c'est très impressionnant, mais j'essaie d'ouvrir au mieux les mirettes. J'ai vu des poissons de toute sorte. Plus tard, lorsque notre artiste saisira ses pinceaux, ils seront de toutes les couleurs...
Je vais vivre une aventure unique au coeur du monde marin de Martine-Alison.
Croyez-moi, je pense que je vais souffrir du syndrome du "canard mouillé" une fois ressorti de l'eau !...
En revanche, la petite femme que Martine-Alison a croquée me semble très à l'aise. Les poissons, tout comme elle, sont très calmes. Ils paradent entre eux et tournoient autour d'elle. Ils veulent peut-être la séduire ?...

C'est la première fois que Martine-Alison crée ce genre d'atmosphère. Elle ne sait pas encore comment progressera cette toile, mais elle avait envie d'essayer. Une façon à elle aussi de "se jeter à l'eau" !...

L'océan est capable de nous sculpter de beaux symboles... C'est au bord de la plage de Villerville, près de Honfleur qu'elle a ramassé dernièrement cette pierre. Aujourd'hui, elle se trouve à la dollhouse et je vous en offre un aperçu en image.

"... Pour vous..."
C'est derrière son épaule, que je m'empresse de rejoindre Martine-Alison... Je vais discrètement la regarder peindre avec une joie que je savoure... Je vous souhaite tout plein de bonnes choses, mais surtout d'être vous...
Je vous dis, bye."
Léo, le toucan.

jeudi 8 décembre 2011

"Un croquis en attendant mieux !..."
Mine de plomb sur papier - 20 x 20 cm

"Bonjour ! Martine-Alison n'a toujours pas regagné sa région... Bientôt, elle sera sur le chemin du retour ! Elle n'a qu'une idée : s'isoler pour se remettre à créer !...
Elle a besoin de s'astreindre à une discipline... travailler tous les jours. Cela lui garantit une stabilité, une continuité...
Ne vous inquiétez pas, je n'oublierai pas de venir vous montrer l'évolution de son travail...

Aujourd'hui, je suis heureux de partager avec vous ce dessin que Martine-Alison avait fait juste pour le plaisir. Il ne sera pas un dessin préparatoire à une prochaine peinture. Il restera un dessin sans suite...

Sa petite femme se repose-t-elle d'une pénible journée ou prend-elle seulement du plaisir à se prélasser en lisant ?
Je sais qu'il y a eu l'importance du dialogue et de l'émotion intérieur pour créer ce dessin. Il est nécessaire à Martine-Alison d'avoir ce lâcher-prise pour dessiner. Elle pose la pointe de son crayon sur le papier et laisse sa main tracer et voyager... 
Lorsqu'elle dessine les visages, elle dit que ce sont les plus beaux paysages...

Je vais d'un coup d'aile m'envoler rejoindre notre artiste. Mais avant, pour vous remercier de toutes vos visites amicales, je vous offre une belle dernière fleur d'hortensia de décembre aux coeurs de perles...

"... Avec de gros bisous..."
Je vous dis, bye."
Léo, le toucan.

jeudi 1 décembre 2011

"Jungle song"
huile sur toile 30 x 30 cm

"Bonjour ! Je vous avais présenté "Parfum antillais" pour commencer l'année en douceur... Alors, je vous avais promis de vous montrer, plus tard, "Jungle song"...
Cette peinture est d'un format plus petit que celui que Martine-Alison utilise normalement et ce qui est aussi inhabituel chez elle, c'est de ne pas avoir peint une petite femme !

Martine-Alison adore la puissance suprême des fauves. Malgré la présence royale de celui-ci, ne trouvez-vous pas que cette toile exhale une impression de douceur et de calme ? C'est peut-être l'heure de la sieste... Pourtant notre tigre ne dort pas, il semble nous regarder lascivement...
Je suis aussi attendri par la bonhomie du petit singe avec son côté lutin malicieux. Son doux regard transmet un certain attachement.

On retrouve cette petite lueur coquine dans les yeux limpides de Nathan, le petit-fils de Martine-Alison qui vient de souffler sa première bougie... Son regard a la pureté de son âme... Ses petites mains sont pleines de bêtises à faire et ses gambettes pleines de kilomètres à parcourir !... Enfin, c'est le petit ange de notre artiste !

"... Nathan pour ses 1 an..."
Si certaines ou certains d'entre vous désirent peindre le portrait de Nathan, Martine-Alison serait naturellement très heureuse d'admirer les photos de vos oeuvres et moi, Léo, je me ferais une joie de les publier. Le challenge est lancé !...

Il tarde à Martine-Alison de piaffer d'ardeur derrière son chevalet !... Elle est toujours en Bretagne. Elle profite encore de sa petite famille et des magnifiques paysages de la région.

"... Les alentours de Plouescat..."
Martine-Alison aime beaucoup Jacques Brel. Aujourd'hui je reprendrai une de ses pensées : "Je vous souhaite des rêves à ne plus en finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns"... Je vous dis, bye."
Léo, le toucan.

jeudi 24 novembre 2011

"Quand Martine-Alison retrouve
Jean-Claude Van Blime à Honfleur..."

"Bonjour ! Ces derniers jours, je vous ai délaissé malgré moi... A Honfleur, où Martine-Alison était installée, il n'y avait pas de connexion internet.

Depuis son arrivée, elle s'est promenée dans les carmins, les cramoisis et les vermillons de la campagne environnante de Honfleur et de Deauville.
Elle aime s'imprégner de l'ambiance honfleuraise. Elle est séduite par la lumière si particulière et par le charme des maisons à colombages de Honfleur... qui pourraient peut-être l'amener à craquer pour l'une d'entre elles. L'avenir le dira...

Un humoriste affirmait prévoir le temps à Honfleur en disant : "Si on voit Le Havre, c'est qu'il va pleuvoir, quand on ne le voit pas, c'est qu'il pleut déjà."
Pourtant cette semaine Martine-Alison a eu beaucoup de chance, le climat était particulièrement agréable.

Si vous passez à Honfleur, il faut vous arrêter au "Divan bleu", la petite galerie-atelier de son ami Jean-Claude Van Blime. Les amateurs y sont toujours les bienvenus pendant qu'il travaille. 
Il sait vous parler de son art et il est très attentif à vos suggestions... 
Moi, Léo, je fais attention où je me pose autrement je me retrouverais encore plus coloré que d'ordinaire !...

"... Jean-Claude Van Blime au Divan Bleu..."
Jean-Claude Van Blime est actuellement partenaire d'Unicef-France après s'être engagé longuement auprès d'Amnesty International ainsi que d'autres associations à buts humanitaires.
Je ne vous cacherai pas que Martine-Alison apprécie particulièrement en lui le personnage, sa manière de lui raconter comment il a crée sa dernière toile...

Actuellement, notre artiste ne peint pas et croyez-moi son chevalet lui manque bigrement ! Elle se limite à être une contemplative... 

Pour partager un peu notre voyage, voici quelques photos prises à Honfleur et ses environs :

"... Le Vieux Bassin et l'entrée de la maison où naquit le peintre Eugène Boudin..."
"... Honfleur, ses maisons à colombages, ses chênes centenaires, ses pommiers "d'amour", ses chevaux Anglo-Normands, son bocage et ses prairies..."
"... Sur le typique et beau marché de Honfleur, on peut y déguster les gourmandises Normandes, mais aussi le cidre et le calvados fermier. Pour accompagner les charcuteries locales rien de mieux qu'un délicieux pain de campagne. Nous pouvons y faire découper un morceau de cire d'abeilles pour rendre brillantes nos armoires normandes..."

"... Villerville, aux portes de Honfleur, sur la route de Deauville. Sa grande plage de sable surmontée de belles demeures des XVIII et XIXème siècle..."   

Aujourd'hui, Martine-Alison a quitté la Normandie pour la Bretagne... Elle vient d'arriver à Plouescat chez sa fille Fauve.  Elle va pouvoir profiter de son petit fils Nathan qui soufflera sa première bougie ce 25 novembre prochain.
En ce moment, si je ne viens pas partager aussi régulièrement avec vous mes instants de joie, ne m'en voulez pas ! Je suis très occupé !...Mais promis, je réapparaîtrai vite...
En attendant, je souhaite que la banque de votre coeur soit remplie de moments de bonheur... Je vous dis, bye."
Léo, le toucan.

jeudi 10 novembre 2011

"Pyrrhus de la forêt aux paons"
huile sur toile - 50 x 50 cm

"Bonjour ! Les pluies ont fini par faiblir, mais le ciel reste encore nuageux et la lumière n'est pas parfaite pour prendre une bonne photo. Conclusion, je vous présente aujourd'hui une photo qui manque de "ressort" de la dernière peinture de Martine-Alison !
Ces derniers jours, notre artiste a passé de longues heures à peindre à la dollhouse. A chaque fois qu'elle saisissait ses pinceaux, c'était avec beaucoup d'émotion. Face à elle, sur la toile, son ami Pyrrhus et sa passion pour lui. Il avait un effet profond sur elle...
En peignant Pyrrhus, elle se laissait aller à ses confidences... Elle a éprouvé un sentiment de bonheur, une certaine paix...

Aujourd'hui, je suis extrêmement fier de vous présenter "Pyrrhus de la forêt aux paons". Je le suis d'autant plus que j'apparais noblement dans cette peinture, n'est-ce pas ?... Léo, mon nom n'est pas à rallonge, mais je mérite les mêmes distinctions !!...
Cependant Pyrrhus possède un affixe "de la forêt aux paons"! C'est en quelque sorte son nom de famille.
Sa maman s'appelait Laura d'Arguiller d'Anjou et son papa Hermès de la Colline d'Auroure.
Hermès de la Colline d'Auroure était le chien de la meilleure amie de Martine-Alison, Marie-Jo.
Notre artiste avait choisi cet affixe pour sa "famille de Dalmatien" afin de faire un petit clin d'oeil à ses autres amis les paons qui vivent dans sa propriété.

La pluie a quelquefois des avantages et des plaisirs. Pour Martine-Alison, ce fut celui de faire de la pâte et de la gelée de coing.

"Les différentes phases de la confection de la fameuse pâte de coing..."
"... Ensuite, avec les pelures et les pépins, elle prépare la gelée..."
Je peux vous assurer que Martine-Alison ajoute très peu de sucre dans ses préparations. Un véritable délice... A déguster sans modération !...

Prochainement, notre artiste va goûter à la joie de fêter le premier anniversaire de son petit-fils Nathan... Elle va donc bientôt s'en aller pour la Bretagne visiter ses enfants. Mais auparavant, elle va s'octroyer un petit détour dans la région de Honfleur qu'elle affectionne... Chut!! Je ne vous en dis pas plus...
Il n'y a pas de meilleur moment pour être heureux que le moment présent...
Je vous souhaite des instants simples, mais qui illuminent votre vie... une semaine, peut-être, créative et pleine de passion... Je vous dis, bye."
Léo, le toucan.
PS : Je vous conseille d'aller faire une petite promenade sur le site de Cléoparo, vous y ferez mille et une magnifiques découvertes !  ainsi que sur son mur Facebook où là une grande surprise aussi vous attend. Une jolie et gentille révélation de la part de cette créatrice... Alors n'attendez plus !... 

jeudi 3 novembre 2011


"Pommes d'amour et roses au cidre"
huile sur toile - 80 x 80 cm

"Bonjour ! Martine-Alison et moi tenions à vous remercier tous très chaleureusement pour l'ensemble de vos messages. Il était réconfortant pour elle d'exprimer son chagrin auprès de ses amis. D'après tous vos gentils commentaires, il n'est pas fou d'avoir du chagrin à la perte de son animal avec qui on a passé de longues années. C'est notre dernière expression d'amour pour lui...

Martine-Alison progresse doucement et paisiblement dans sa dernière toile... Dans ma prochaine publication, je vous montrerai son évolution.

Aujourd'hui, je vous présente "Pommes d'amour et roses au cidre" qui est une toile d'un grand format que Martine-Alison a peint il y a quelques années déjà ! ... du temps ou la photo numérique n'existait pas encore.
Aussi, je vous prie d'être indulgents, la photo que je publie était une photo argentique.
Cette peinture demeure en Suisse pas très loin de Lausanne avec deux autres de ses petites soeurs, que je ne manquerai pas de vous dévoiler plus tard...
Toutes les trois ont une petite histoire.
Lors d'une exposition de peinture dans le sud de la France, "Pommes d'amour et roses au cidre" avait séduit un couple entré par hasard dans la galerie. Ils auraient aimé pouvoir emporter avec eux cette toile, cependant le format de celle-ci leur posait un problème...
Ils avaient comme voiture un petit cabriolet. Le plaisir de rouler en toute liberté n'allait pas les priver de leur désir d'acquérir cette peinture. Aussi ils avaient invité notre artiste à venir personnellement leur la livrer en Suisse.
Le lendemain matin, Martine-Alison avait reçu un appel téléphonique de ces charmants clients. Ils se trouvaient sur l'autoroute, immobilisés dans un énorme embouteillage (les fameux terribles ralentissements des retours de vacances!). Finalement, celui-ci leur avait permis de prendre une nouvelle décision.
Ils souhaitaient acheter aussi les deux toiles qui se trouvaient accrochées de part et d'autre de "Pommes d'amour et rose au cidre".
Ainsi, le jour où Martine-Alison était allée confier ses trois bébés, elle avait pu apprécier où ils allaient vivre désormais. Ses toiles avaient trouvé une remarquable famille adoptive...

Voici venue la pleine saison des pommes, une des raisons qui console Martine-Alison d'avoir quitté l'été ! Une bonne odeur de confiture se répand dans la maison... Au programme, confiture de pommes, poires et raisins au caramel. Que du plaisir !...
N'est-il pas aussi un beau lien avec "Pommes d'amour et roses au cidre" ?
Je m'en vais plonger mon long bec gourmand dans la confiture... Que ces prochains jours vous promettent des heures heureuses et épanouissantes... Je vous dis, bye."
Léo, le toucan.

jeudi 27 octobre 2011

"Pyrrhus, mon ami, est parti ce 18 octobre..."
croquis sur toile - 50 x 50 cm

"Bonjour ! Cette semaine Martine-Alison était très chagrinée. Elle a dû aider Pyrrhus à mourir... Quand l'heure fut venue, savoir le laisser partir, fut pour elle une dure épreuve. Depuis, elle ressent un grand vide et une terrible culpabilité.

Pyrrhus vivait avec sa soeur Olwen depuis plus de 13 ans.  L'un vivait mal sans l'autre. Martine-Alison savait bien qu'ils ne seraient pas éternels, qu'un jour elle les perdrait, mais ne se résignait pas à cette évidence.
Malgré tous les bons soins qu'elle leur donne, pour leur garantir une vie plus longue et une meilleure vieillesse, Pyrrhus était tombé malade. Sa perte d'appétit fut le signe menaçant d'une fin redoutée et insupportable.
Cela aura duré quelques mois. Il était diminué, fatigué, mais il tenait bon cependant. Quand il sortait dans le jardin, squelettique, il lui arrivait encore de "sauter" maladroitement, comme secoué par une étrange joie.
Puis ces derniers jours, il ne marchait plus qu'avec difficulté. Il était épuisé, dédaignant de plus en plus tous les petits plats que lui préparait sa maîtresse. Il n'en pouvait plus visiblement de s'éterniser. Puis il s'est mis à ne plus vouloir boire et ne plus vouloir s'alimenter du tout.

La décision fut difficile à prendre... Martine-Alison disait : "Qui suis-je pour décider que mon Pyrrhus doit mourir maintenant et pas plus tard ?... Quelle connaissance ai-je de ses souffrances ?... Laquelle est d'abord la plus grande, celle de son pauvre corps usé ou celle de son âme de chien si fidèle qui se refusait de partir pour ne pas me trahir ?"
Il lui a fallu beaucoup de force pour se décider... Le vétérinaire devait soulager et rendre douce la fin de Pyrrhus.
Je ne sais pas s'il entendait Martine-Alison lui dire doucement qu'il avait gagné le droit de partir, le droit d'aller rejoindre Laura sa maman, la paix, la lumière...
Elle tenait tendrement Pyrrhus dans ses bras quand le vétérinaire a fait glisser le produit qui endort puis plus tard celui qui fait mourir sans souffrance... Pyrrhus s'est laissé faire sans se défendre, comme déjà parti...

... A présent pour entamer un vrai deuil, Martine-Alison a tenu à peindre Pyrrhus.
Elle avait pourtant déjà commencé son croquis. Seule, sa petite femme était achevée. Elle avait prévu tout autre chose pour elle... mais les circonstances en ont décidé autrement.
Je crois que Pyrrhus aurait été fier d'apparaître sur cette toile et moi, Léo, je suis heureux d'être près de lui.

Je voudrais partager avec vous quelques photos de Pyrrhus, de sa maman et de sa soeur qui est bien triste sans lui...

"Pyrrhus... il y a un an.."
"Laura d'Arguiller d'Anjou, la maman qui fut une bonne maman..."
"Olwen de la forêt aux paons, sa soeur..."
"Pyrrhus de la forêt aux paons..."

Martine-Alison va s'autoriser des moments de peinture heureux en mettant tout son amour dans cette nouvelle toile. Je vous la dévoilerai au fur et à mesure de sa progression. En attendant je vous souhaite des journées pleines de douceur et de sourires. Pyrrhus souriait souvent... Je vous dis, bye."
Léo, le toucan.

jeudi 20 octobre 2011

"Tête-à-tête"
huile sur toile - 50 x 50 cm

"Bonjour !  J'ai manqué à mon devoir cette semaine dernière en ne publiant rien !... J'ai accompagné Martine-Alison dans son escapade... Nous avons pratiqué l'art d'être bien et le temps a passé si vite... Je suis un peu désolé de vous avoir délaissés, mais il est bon de se donner le droit d'avoir des bons moments !

Après vous avoir montré certaines étapes de réalisation de la dernière peinture de Martine-Alison, aujourd'hui, je peux vous présenter l'achèvement de celle-ci. Elle l'avait intitulée au départ "A chacun son chapeau".
Vous aurez deviné pourquoi, sans doute... Puis finalement, ce fut "Tête-à-tête".
En toute franchise, comment me trouvez-vous ? Votre tolérance est telle, que vous me voyez beau, n'est-ce pas ?...

Je vous rassure, notre artiste n'a pas retiré un seul poil à cette gentille biquette pour peindre cette toile!
Dans la peinture chinoise on utilise des pinceaux à poils de chèvre pour peindre des grandes surfaces ou faire des dégradés de couleurs. Mais comme je vous en avais parlé autrefois, Martine-Alison emploie des pinceaux
de martre. Je n'ai pas la prétention de vous dire quel pinceau acheter, cependant c'est un accessoire qui conditionne grandement le résultat final de votre travail.
Dans le temps, les pinceaux en martre étaient fabriqués exclusivement à partir des poils de la queue de cet animal.
Aujourd'hui, on a énormément de difficultés à trouver ce genre de pinceaux. Ils sont très chers. Aussi on utilise les poils des autres parties du corps pour les confectionner.

Heureusement que je suis un toucan et non pas une bécasse des bois, autrement les plumes de mes ailes serviraient à la création de certaines peintures ou comme au Moyen Âge à la réalisation des enluminures !

Je m'envole maintenant pour rejoindre notre artiste à la dollhouse. Elle vient de placer une toile blanche sur le chevalet...
Je vous souhaite de recevoir un pinceau magique capable de donner vie à chacun de vos dessins. Je vous dis, bye."
Léo, le toucan.

jeudi 6 octobre 2011

"Rosemary baby"
huile sur toile - 50 x 50 cm

"Bonjour ! Martine-Alison est installée derrière son chevalet. Aujourd'hui, elle a décidé de capturer un bosquet fleuri. Elle transporte les couleurs dans les poils de ses pinceaux... Elle s'autorise toutes les audaces. En somme, elle s'arme de tout son amour pour faire apparaître ce buisson... Elle se contente de peindre simplement et c'est ce qui la rend heureuse. La lenteur de son travail est l'une des raisons de son attachement vers ses toiles achevées.
Je vous montrerai bientôt la progression de son tableau.

Aujourd'hui je voulais vous faire découvrir "Rosemary baby" qui est une toile que notre artiste a peint il y a quelques années et qui se trouve exposée à Cape Cod à la Blue Heron Gallery.
Je sais, vous allez dire que moi, Léo, ne suis pas représenté dans cette peinture ! En revanche, une amie emplumée a pris ma place généreusement ! Comment la trouvez-vous ? Peut-être un peu fière, non ?
Elle aura beau mettre en valeur ses attraits et exercer son pouvoir ensorceleur, elle ne rivalisera pas avec la petite femme qui déploie ses trésors de séduction.
Cette dernière use de sa féminité pour exprimer l'harmonie désirée. N'est-elle pas trop provocante ?...

Martine-Alison fait perdurer sa petite robe d'été. Le ciel est totalement bleu avec des températures vraiment agréables. C'est une chance pour ceux qui peuvent profiter de l'été indien avant de basculer dans le temps froid de l'automne. Aussi je vous souhaite tout plein de doux bisous ensoleillés qui réchauffent les coeurs... Je vous dis, bye."

Léo, le toucan.

jeudi 29 septembre 2011

"... Juste besoin de trouver l'énergie pour continuer..."
huile sur toile - 50 x 50 cm

"Bonjour ! Je ne sais pas si le choix est judicieux de montrer l'évolution de la peinture de Martine-Alison, car elle n'a pas peint à sa cadence normale.
Ces derniers jours, elle est très fatiguée... Il lui faut une certaine concentration, qu'elle arrivait difficilement à atteindre. Le combat de notre artiste face à son épuisement fut pénible ... Des moments d'arrêts furent nécessaires.
Mais promis, je prendrai soin d'elle...
Au besoin, je lui donnerai à boire du lait de chèvre ! Je crois savoir qu'il est un nectar pour la santé... Dans "l'Iliade", le poète Homère vantait les propriétés reconstituantes de ce breuvage.
Et puis, il faut bien que cette biquette couchée aux pieds de sa dernière petite femme soit utile à quelque chose, n'est-ce pas ?!!...

Personne a deviné où pourrait se trouver ma "trombinette"!!, enfin ma bouille!
"Pétales de fées" a brûlé, elle y était presque, en proposant la barrière!
Vous m'avez aperçu maintenant, je suis juste là, à droite, devant le tronc d'arbre!...
Si vous observez bien, vous découvrirez le deuxième élément manquant sur votre gauche... Et oui, c'était le petit lutin!...

"... Simplement pour illuminer votre journée..."

Il est temps pour moi de ranger mes plumes et de retourner auprès de Martine-Alison. Peut-être qu'une belle promenade en forêt nous ferait du bien...
Je vous souhaite beaucoup de soleil, des chants d'oiseaux et tout plein de petits bonheurs agréables... Je vous dis, bye."
Léo, le toucan.