"Chacun de vos mots sont reçus comme un trésor..."

jeudi 21 janvier 2016

"A Saint-Tropez, j'ai perdu la boussole mais j'ai gagné l'art de délirer"
croquis sur toile 50 x 50 cm
(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

"Bonjour ! Même si en ce moment je suis moins présent sur le blog, je pense bien à vous... 
Je n'ai pas toujours le temps de venir vous rendre visite mais j'espère me rattraper prochainement ! Me pardonnerez-vous ?

Aujourd'hui, je suis très heureux de vous présenter le dernier croquis de Martine-Alison : "A Saint-Tropez, j'ai perdu la boussole mais j'ai gagné l'art de délirer".

Moi, Léo le toucan, je ne suis pas très inquiet pour cette petite nénette. Mon amie la tortue va venir à son aide. 
Toutes les tortues ont une boussole interne ! Elles savent se repérer lors des déplacements puisqu'elles perçoivent le champ magnétique terrestre.

Avez-vous remarqué le petit colimaçon dressé sur le champignon ? Sa sensibilité olfactive lui permet de trouver un partenaire mais sa vision peu performante ne facilitera certainement pas les recherches !

Derrière son chevalet, Martine-Alison a commencé à peindre en regardant en elle... avec de grands moments de concentration. La peinture exige un travail continu, soutenu et de la patience.
Dès qu'elle me l'autorisera, je vous ferai partager l'évolution de son travail...

❊ ♡ ❊

Puisque les flocons de neige ne se sont pas encore donnés rendez-vous pour blanchir la campagne environnante, je vous emmène en promenade avec moi et Sir Icarus.

"... Le lierre et ses baies..."
"... Sir Icarus, le dalmatien de Martine-Alison aime jouer dans la forêt !..."
"... Mon ami le Pivert se régale de fourmis et d'insectes variés...
Chez les Druides, le gui était considéré comme une plante sacrée...
Echangeons un bécot sous le gui !..."

Dame Nature, dans son élan de générosité, nous exhibe une image féerique alors que nous ne sommes qu'en janvier !
La Bergenia se dresse orgueilleusement pour afficher ses corolles roses.

"... Parmi les grappes roses de la Bergenia, je vous offre un bouquet de lys blancs...
Il vous susurre : "Osez m'aimer autant que je vous aime !" ..."
A présent, je m'envole rejoindre notre artiste à la dollhouse...
Cherchez bien, lors de notre promenade, sous les feuilles mortes, j'ai très certainement caché des pensées toutes douces pour vous ! Je vous dis, bye ❤︎."
Léo, le toucan.