"Chacun de vos mots sont reçus comme un trésor..."

jeudi 23 février 2017

"Peter Both veille sur Mon Plaisir" - titre provisoire
Croquis sur toile - 50 x 50 cm
(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

"Bonjour ! Aujourd'hui j'ai dû prendre mon chapeau de soleil pour apparaître dans le dessin de Martine-Alison.
En cette période de l'année, le soleil mauricien casse les yeux et il fait chaud !

Au loin, vous pouvez apercevoir le pic de Peter Both situé au centre de l'Île Maurice, à Moka.
Au sommet s'y trouve une boule rocheuse qui a l'air d'être en équilibre.

La légende dit que les anglais partiraient de l'île le jour où le rocher au sommet de la montagne tomberait.
Le rocher n'est jamais tombé mais les anglais, eux, sont partis depuis longtemps !

Au premier plan, perché sur une tige de feuille de lotus, ce beau désordeur emplumé tenterait-il de séduire la petite manm'zél ?!
Ce n'est pas la peine qu'il frise le bec, je le surveille de près !

Au fil de sa nouvelle aventure picturale, Martine-Alison a dessiné le Château Mon Plaisir, une grande et belle demeure de style colonial, pourvue d'une jolie varangue.

A présent, notre artiste va prolonger son épopée mauricienne en essayant de nous séduire avec des mélanges harmonieux de couleurs...
Chut !!... Il va falloir attendre un peu ! Pas d'inquiétude, je vous montrerai l'évolution de son travail.

   

Après un mois de janvier particulièrement froid, le grand réveil de Dame Nature commence avec des températures quasiment printanières.

Suivez-moi dans la campagne pour une promenade à la recherche des premières fleurs !...
Elles nous apportent toujours une joie même si elles ne sont pas encore très nombreuses.

"... Oh !..."
"... Oh !..."
"... oh !..."
Elles nous font oublier les tristes couleurs de l'hiver... et nous confirment que Demoiselle Printemps n'est plus très loin.
Martine-Alison l'attend avec impatience. Elle est sa saison préférée... Et vous ?

Avec ces "oh" de jolis p'tits bonheurs, je vous dis, bye ❤︎."
Léo, le toucan.

jeudi 9 février 2017

"Le coq de Barcelos et Lisa la petite lisboète"
huile sur toile - 50 x 50 cm
(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

"Bonjour ! Après de longues heures passées à la dollhouse devant le chevalet, Martine-Alison vient de signer sa dernière oeuvre, "Le coq de Barcelos et Lisa la petite lisboète".
Une lente incubation devenue une peinture parlante et une poésie silencieuse.
Une peinture qui met en scène Lisbonne. 
Un joli voyage où la petite Lisa semble ravie dans cet univers où les couleurs lui font l'amour...

Chaque peinture de Martine-Alison est une divagation, une sorte de théâtre. Elle nous offre du rêve et de la réalité. Chaque petit coin de la toile est habité et s'épanouit...
Moi, Léo le toucan, je partage le décor avec mon ami emplumé, le coq de Barcelos occupé à observer le petit colimaçon ! Comment me trouvez-vous ?

Par le biais du trait, notre artiste va sauter et gambader dans l'espace de la toile blanche qu'elle vient de placer sur son chevalet.
Une nouvelle aventure va commencer...

Aujourd'hui, je vais vous proposer une petite excursion au pays de Matisse avec une très belle rétrospective qui lui est consacrée au Musée des Beaux-Arts de Lyon.


L'exposition rend compte des principaux moments de son parcours artistique, l'aboutissement de toute sa vie.

Le dessin occupe une place centrale, tant par la diversité de ses moyens que dans ses supports.
Chacune des salles du musée offre un dialogue entre dessins et peintures, gravures et sculptures.

"... Pratique matissienne du dessin... Le noir de l'encre ou du crayon...
Femme assise dans un fauteuil 1936, fusain et estompe sur papier...
Modèle allongé (soeur d'Antoinette) vers 1919, graphite sur papier..."

"... La serpentine - 1909, bronze, fonte Valsuani, 1929..."








Par cette exposition, le Musée des Beaux-Arts rend hommage à Henri Matisse qui en 1941, subit une opération à Lyon.
Il en ressortira "ressuscité", riche d'une énergie nouvelle... 
Particulièrement attaché à la ville de Lyon, Henri Matisse donnera au Musée des Beaux-Arts un ensemble de dessins.

Pour illustrer la Saint Valentin, je vous offre le "Coeur" Album Jazz n°7, Estampe 1947 de Matisse.



Pour celle ou celui que vous aimez, pourquoi ne pas dire "je t'aime" avec des douceurs ?...


Brrr... Je ne parviens pas à aimer l'hiver comme l'été !... 
Blotti près du feu, je vous dis, bye ❤︎."
Léo, le toucan.