"Chacun de vos mots sont reçus comme un trésor..."

jeudi 27 septembre 2012

"Une petite touche d'exotisme à Ramatuelle"
croquis sur toile - 50 x 50 cm
(Cliquez sur les photos pour les agrandir !)

"Bonjour ! Je suis très touché par vos nombreuses attentions. Martine-Alison et moi-même nous vous en remercions...

Après avoir quitté Fayence, Martine-Alison s'est octroyée des moments bonheurs à Gassin et ses alentours.
Aujourd'hui, je vous dévoile le croquis de sa prochaine peinture. Le génie du lieu semble avoir inspiré notre artiste. Il reflète un petit air méditerranéen. Ses fleurs et ses oiseaux encensent d'un parfum exotique Ramatuelle, ce village charmant qu'elle vient de nous croquer. Je suis très fier d'apparaître auprès de cette jolie "nénette" ! Je la lorgne du coin de l'oeil !
Mon ami emplumé est heureux de faire escale dans ce merveilleux environnement. Nous allons côtoyer en secret la pie, le geai, la corneille, le rouge-gorge et les oiseaux de bord de mer... Irons-nous peut-être à la rencontre des oiseaux habillés de noir, les cormorans, sur l'Île aux oiseaux qui surgit des flots à quelques minutes du phare de Camarat ?...
Cependant la reine incontestée de ce lieu reste la cigale avec son chant qui rythme la sieste... L'avez-vous aperçue ?...

Ramatuelle est situé dans le Var, au coeur de la presqu'île de Saint-Tropez. On tombe facilement amoureux de ce village construit à flanc de collines. Il vous offre un panorama fantastique face à la baie de Pampelonne.



Martine-Alison a fait une rencontre majeure dans son parcours artistique. Une rencontre artistique heureuse et humaine que celle de Georges Frixtalon !...
Il est un peu son maître à penser lié à la peinture. C'est un peu son mentor et elle son disciple. Ils ont tous les deux une grande sensibilité.
Lorsqu'elle arrive à Gassin, elle va lui rendre visite. Elle est à chaque fois enthousiasmée de le revoir. Elle a un grand respect pour lui. Si grand, qu'elle ne veut pas que j'en dévoile davantage... Je me contenterai de vous présenter ces deux photos.

"... Georges Frixtalon dans son atelier avec Martine-Alison..."

Georges Frixtalon a écrit concernant la peinture placé au sol : "... Chercher cette simplicité qui est l'expression de la grandeur..."

"... La rencontre artistique... Aboutissement de ce "double" lumineux..."

Comme promis, je vais aujourd'hui continuer à vous montrer quelques souvenirs des petites randonnées de notre artiste, capturés dans son appareil photo.
Connaissez-vous Collobrières ? C'est un village situé en plein coeur du massif des Maures dans le Var. Il est célèbre pour ses châtaigneraies et l'exploitation des chênes-lièges.

"...La place charmante et ombragée de la mairie de Collobrières..."

"... Les marrons de collobrières..."

Pour vous faire pardonner votre gourmandise, je vous invite à entrer dans la toute petite église de Collobrières !...

"... La toute petite église de Collobrières..."

Je suis désolé, je vous abandonne. Je vais retrouver d'un coup d'aile Martine-Alison à la dollhouse...
Malgré de belles journées ensoleillées, les petits matins frais ont annoncé l'arrivée de Dame Automne. Quelle joie pour les feuilles !
Je vous souhaite des moments légers, reposants et souriants. Je vous dis, bye."
Léo, le toucan.

jeudi 20 septembre 2012


"Croquis en cours... pas encore de titre!"
sur toile 80 x 80 cm
(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

"Bonjour ! Non, non, vous ne rêvez pas ! Me revoilà après ces quelques semaines loin de vous ! Heureux, le coeur léger, je viens vous retrouver et reprendre mes petits moments bonheur avec vous.
J'espère que vous allez bien mes amis. Vous m'avez manqué...

Avec le retour, il y a aussi l'épreuve des valises à défaire... mais dans la mienne il y a plein de souvenirs... Si vous êtes curieux et si vous êtes sages, je vous montrerai en images, tout au long de mes prochaines publications, mes journées bien remplies mais épanouissantes avec Martine-Alison.

Notre artiste est vite retournée s'isoler à la dollhouse... pour parler à ses toiles avec ses pinceaux et ses couleurs.
Parfois, loin de son atelier elle pensait. Comme beaucoup de peintres elle connaît les doutes, les affres de la création. Il est bon pour elle d'avoir des échanges, un regard extérieur et l'avis de "l'autre", bienveillant et attentif, voire critique, mais lucide et ami...

Dans ce dernier dessin, Martine-Alison a imprimé toute sa liberté d'expression. A cette étape, elle a corrigé quelques traits. Aussi je vous prie d'être indulgents, certaines traces demeurent. Elle va peut-être encore y apporter quelques modifications...
Très vite, ses pinceaux rempliront une mission affective. Ils vont essayer de passer du dessin égoïste au dessein altruiste.
Ce dernier projet est, somme toute, ambitieux par son format et le nombre de personnages, aussi Martine-Alison a décidé de ne pas travailler uniquement sur cette toile. Parallèlement, elle retournera à ses formats favoris : les 50 x 50 cm. Mais promis, je vous montrerai l'évolution !

C'est dans le cadre merveilleux de Fayence que son exposition de peinture vient de s'achever et je vous propose de faire un petit tour d'horizon en image.

"... Martine-Alison devant son travail..."
"... Une petite appréciation d'une partie de l'exposition en la Salle Renaissance de Fayence..."

Accrocher les toiles n'est pas aussi simple que ça. Il ne suffit pas de les aligner de n'importe quelle manière. Les tracasseries matérielles font que parfois la fibre artistique ne puisse pas s'exprimer aussi facilement...
Le spectateur n'est pas dans la tête de notre artiste. Elle voulait que son exposition soit conçue de manière à ce que son message artistique puisse être compréhensif. Il était donc important pour elle d'agencer chacune de ses oeuvres. Le but étant que chaque tableau soit lié, une sorte de fil conducteur...

"... Voici ce que pouvait admirer notre artiste de la fenêtre du fond de la salle..."

"... Une petite promenade dans les ruelles de Fayence..."

"... La petite maison où vivait Martine-Alison durant son séjour à Fayence..."

"... On ne voit pas les choses de la même façon avec le bonheur.  Commencer la journée dans un tel havre de paix fait partie d'une bénédiction..."

"... Moi, Léo j'étais très heureux de faire un petit tour le matin autour de la maison..."

Lors de son exposition à Fayence, Martine-Alison a eu la chance de vivre deux merveilleuses rencontres, deux belles personnes...
La toute première fut celle de Elfi... sans oublier ses charmants toutous ! Aujourd'hui encore, notre artiste en est toute émue. Elle regrette vivement de n'avoir pas su rebondir en s'autorisant un duo photographique ! Mais je suis certain qu'un prochain jour elles se retrouveront à nouveau...
Martine-Alison est aussi fière du magnifique livre que lui a offert si généreusement Elfi regroupant ses oeuvres. Encore un grand MERCI !

La seconde rencontre fut celle de Richard Moisan. Martine-Alison a passé un excellent moment, malgré ses vives et justes reproches, celles du fléchage !! Promis Richard, la prochaine fois tu l'auras le rôle d'homme sandwich ! ainsi tout le monde saura que moi, Léo et notre artiste sommes là !...

Pour Martine-Alison ce fut une chance extraordinaire de pouvoir rencontrer deux de ses admirateurs à Fayence. Le monde de la blogosphère est une belle aventure qui vous réserve de surprenantes surprises.

Avec mon bonheur de vous retrouver, je vous envoie toute ma bonne humeur... Je vous prépare de nouvelles surprises... En attendant, entourez-vous de visages heureux... Je vous dis, bye."
Léo, le toucan.