"Chacun de vos mots sont reçus comme un trésor..."

8 sept. 2021

 

"Régal des becs sucrés"
croquis sur toile extra-fine 20 x 20 cm.
(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

"Bonjour ! Je me réjouis aujourd'hui de vous présenter le croquis de Martine Alison, "Régal des becs sucrés".

A mon tour, moi Léo le toucan, de prendre part à la préparation culinaire ! 
Le temps d'une peinture, je deviens commis de cuisine !

C'est chouette ! l'aventure va commencer avec une douceur !... 
Nous allons partager de l'amour et faire un dessert qui donne envie de se lécher le bout des pattes !

Un bon gâteau ne nous impose pas des ingrédients introuvables ! 
L'envie de cuisiner et de faire plaisir est déjà un ingrédient essentiel !
La petite chef me montre les trésors quotidiens de mes copines emplumées, les poules ! 
Sucre, beurre, oeufs et farine sont les sésames de la pâtisserie.

Le monde de Martine Alison est fait de crèmes, de chocolat, de fruits... Elle ne pourrait pas vivre sans gourmandise. Une sorte de refuge et de bonheur pour elle.


Avec "Palette de douceurs" et "Régal des becs sucrés" nous redevenons, à notre insu, la petite fille ou le petit garçon que nous étions... Des croquis qui nous font revivre nos souvenirs d'enfance...


Restons en cuisine !... 
Je vous invite à ralentir votre regard et à savourer le spectacle de l'instant présent avec les photos des quelques petits plats préparés par Martine Alison.









"... Alexandre, l'un des 7 amours-petits-enfants de Martine Alison..."

Prenez le temps de sentir les effluves, d'admirer les couleurs, d'entendre le pain craquer sous vos doigts, bref de frissonner et de savourer avec délectation...
Je vous dis, bye ❤︎."
Léo, le toucan.

25 août 2021

 

"Palette de douceurs"
croquis sur toile extra-fine 20 x 20 cm.
(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

"Bonjour ! Quand l'art et la cuisine échangent... cela peut donner ce dernier croquis avec "Palette de douceurs".
Je suis heureux de vous le présenter.

Peindre suppose deux dimensions.
Avec la sculpture on passe à trois dimensions.
Dans la cuisine, en entre dans un milieu à quatre dimensions avec l'implication de l'odorat !

Ceci étant dit, il y a des similarités entre l'art et la cuisine.
Que ce soit à travers un plat ou une peinture, la créativité demeure.
Une peinture est pérenne au contraire de la cuisine. En même temps, tenter d'apporter de l'art à un plat reste une belle aventure.

Autrefois, l'importance de l'esthétique et de la couleur étaient moindres. Les chefs se concentraient surtout sur la technique. 
Aujourd'hui, on travaille la palette de couleurs dans les plats.
La cuisine est un art comestible...

Avez-vous remarqué que moi, Léo le toucan, je porte aussi une toque ?
Sir Icarus, le dalmatien de Martine Alison n'est jamais très loin lorsque notre artiste est en cuisine !
Il faut faire très attention, il est filou, il chaparde sans scrupule ! 
Il aimerait bien se régaler à son tour avec ce que goûte la petite chef.


Que diriez-vous d'aller nous rafraîchir avant les heures étouffantes d'une journée d'été ?
Je vous propose de nous rendre sur les rives de l'étang de Fontmerle à Mougins.
C'est un étang à l'état naturel qui abrite des lotus qui représentent la plus importante colonie de lotus d'Europe.
Ils ont été implantés en 1960 par son propriétaire, Maurice Gridaine.

De magnifiques arbres bordent l'étendue d'eau, dont notamment des cyprès chauves.
Pourquoi "chauve" ? Cette espèce de cyprès perd ses feuilles en hiver, ce qui est inhabituel chez un conifère !
Ils sont originaires de Floride et ils développent des racines hors du sol, appelées Pneumatophores.

Ce lieu est magique et fascinant. Il donne l'impression d'une peinture qui chaque jour est retouchée par Dame nature son artiste pour chercher le plus bel équilibre entre les couleurs.
Il nous plonge dans une douce rêverie...

"... Les lotus se dévoilent et captivent votre regard..."



"... Une fée sans doute a jeté la grâce sur ce lieu..."

"... Une mer de lotus vous invite à méditer...
On ne sait plus où regarder !..."

Mes congénères emplumés aquatiques et migrateurs fréquentent ce lieu extraordinaire.
Certains sont là toute l'année, comme les canards, les foulques macroules, les grèbes castagneux et les poules d'eau.
Des copains arrivent au printemps et d'autres hivernent ici. Nombreux aussi sont ceux qui s'y reproduisent.


"... Une jeune foulque..."




Martine Alison aime abuser de ce lieu fascinant... 
Allons-nous en discrètement ! Moi, je pars sur la pointe des pattes ! Il ne faudrait pas réveiller ce canard qui dort encore !...

"La beauté est dans celui qui regarde" Oscar Wilde. Je vous dis, bye ❤︎."
Léo, le toucan.

16 août 2021

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

"Bonjour ! Pour le bonheur de ses admirateurs, certaines petites demoiselles s'en sont allées en Italie à Varenna. 
Elles vont à la rencontre d'autres oeuvres d'art qui sont au coeur de cette prochaine exposition.
Je suis certain qu'elles trouveront une place de choix parmi elles...

Je ne connais pas Varenna... Mais moi, Léo le toucan, je serai très heureux d'accompagner Martine Alison en septembre.
Elle sera présente le 12 septembre à 16h lors du "finissage" à l'Hôtel Royal Victoria.

Je vous promets des photos !
Vous êtes toutefois les bienvenus du lundi au jeudi de 17h à 21h, vendredi, samedi et dimanche de 10h30 à 12h30 et de 16h à 21h en l'Eglise de Santa Marta, piazza S.Giorgio 25, 23829 VARENNA - LC
Le Vernissage aura lieu le 21 août à 18h.




Varenna est une des plus belles petites villes sur les rives du lac de Côme en Lombardie.
N'est-ce pas l'occasion de profiter pleinement de l'atmosphère magique de ce lac romantique ? 



A la dollhouse, Martine Alison a des journées bien remplies, elle travaille ses esquisses... 
J'aurai bientôt des surprises à vous dévoiler...

"... Lorsque les rayons du soleil se transforment en caresses... Sir Icarus aime ça !..."

Dégustez chaque instant de cette belle saison avec délice !  Je vous dis, bye ❤︎ ."
Léo, le toucan.

30 juil. 2021

 

"Le langage des murs de l'Alfama à Lisbonne" Titre provisoire
Croquis sur diptyque 2 x 30 x 30 cm.
(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

"Bonjour ! Martine-Alison a mis ses petits pinceaux au repos. Elle n'aime pas peindre lorsqu'il fait trop chaud... 

A la dollhouse, "Récital au ukulélé", sa dernière esquisse, attend patiemment des journées plus fraîches pour se pomponner de couleurs.

Notre artiste a écrit un autre dessin...
C'est avec enthousiasme que je vous fais découvrir le croquis de son diptyque.

Elle a apprivoisé un autre portrait intime et émouvant de Lisbonne qu'elle affectionne tant... Son ambiance bohême.
Dans ce dessin, elle nous fait sentir, entendre et vivre une friche recouverte de graffitis du quartier de l'Alfama, l'âme de la ville, chantante et si attachante.

Lisbonne est une ville à mi-chemin entre effervescence et douceur de vivre, où notre artiste aime se trouver comme on aime se trouver chez des amis chers.

Comme je vous l'avais précisé antérieurement dans un petit billet concernant l'oeuvre "Quand Lisbonne parle aux murs", elle est une capitale street art incontournable.

Il suffit d'emprunter les petites rues à l'écart de l'agitation de l'Alfama pour retrouver de véritables oeuvres d'art urbain réalisées sur les murs de bâtiments abandonnés.


Près de la première demoiselle de la partie gauche du diptyque Charlie Brown et Snoopy font du skate.
Snoopy n'est pas un chien ordinaire. Il se considère comme l'égal de l'être humain.


Son meilleur ami est Woodstock, un petit oiseau jaune au bon ♡.
Il est lui aussi extravagant ! Il parle à l'envers et seul Snoopy le comprend.

Sur la deuxième partie de ce diptyque, il pique un petit roupillon sur le ventre de son ami lui aussi endormi. Il est fatigué après avoir autant skaté !
La petite demoiselle assise les regarde avec tendresse.

Moi, Léo le toucan, j'ai repéré une petite toucane. Elle porte la casquette avec style, tout comme la demoiselle près d'elle.

Il va falloir attendre que les petits pinceaux de Martine Alison se mettent à danser sur un air de Fado pour voir apparaître les couleurs...

Quittons Lisbonne ! 
Il fait chaud, allons faire un petit tour à la plage de la Gravette située aux portes du vieil Antibes en contrebas des remparts.



"... Un petit coin du vieil Antibes, la commune libre du safranier autour de la rue des pêcheurs..."

"... Le musée Picasso..."

"... Flâner dans les ruelles..."

"... La place nationale..."

"... La place Nationale, le marché provençal, la porte marine..."

"... Le Fort Carré..."

Il est temps de rentrer !
Je vous emmènerai avec moi à Antibes une prochaine fois... 
Je sais que les mots oscillent entre la patience et la prudence... J'espère vous avoir offert une pincée d'insouciance...
Je vous dis, bye ❤︎."

"... Un petit supplément de gaité... tendre est le rose..."

Léo, le toucan.

14 juil. 2021

 

"Récital au ukelele" titre provisoire
croquis sur toile extra-fine 50 x 50 cm.
(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

"Bonjour ! Toutes les occasions sont bonnes pour chanter ! Aujourd'hui c'est en chantonnant que je vous présente le dernier croquis de Martine-Alison.

Cette petite nénette crée la surprise et mène la bringue avec son ukulele.
Ici, les musiciens de toutes origines se retrouvent rassemblés autour de ce petit instrument à cordes.

Ne tombez-vous pas sous le charme de Donald le canard avec sa vareuse ? 
Bon vivant, il a troqué son béret de marin contre un chapeau de fanfare. 
A lui tout seul, il maîtrise plusieurs instruments de musique.

A la guitare électrique, une panthère anthropomorphe, la panthère rose... 
Au premier plan, à gauche, vous pouvez apercevoir son antagoniste, un petit bonhomme moustachu et teigneux, doté d'un nez assez proéminent.

Il est victime du bruit de ce récital en plein air...
Il n'apprécie pas par ailleurs le son que provoque l'instrument de Schtroumpf musicien.
Ce Schtroumpf adore jouer de la musique mais il a un grand défaut... 
Il joue faux !

M'avez-vous repéré, moi, Léo le toucan ? 
Sous mon meilleur profil, perché sur la planchette d'une horloge à coucou, je martèle le temps en faisant chanter un gong.

A la dollhouse, il fait chaud. Martine-Alison va patienter un peu avant de faire danser ses petits pinceaux.
Ils vont gambader dans l'imagination de notre artiste en attendant des journées plus fraîches.


Martine-Alison a craqué pour le son doux et unique du ukulélé aux Philippines.
Je vais vous entraîner aujourd'hui à Cebu, plus exactement dans la ville de Lapu-Lapu, dans une fabrique de guitares et de ukulélés.
La province de Cebu est située dans la région des Visayas centrales des Philippines.

Juanito Valiente a commencé à fabriquer ces instruments dans les années 40.
Il avait nommé son entreprise d'après le surnom de sa femme Susanna, "Susing".


La marque d'instruments à cordes "New Susing" est très prisée aux Philippines.
Chaque pièce d'instrument est créée à l'aide de techniques à l'ancienne, dont beaucoup faisaient partie de celles enseignées à l'origine par les frères espagnols aux Philippins.

Les divers composants d'un ukulélé sont généralement conçus et construits par divers luthiers avant d'être assemblés.
Pour leur donner une belle finition, on leur applique généreusement du vernis et un mélange hydratant pour le bois.
La création d'un seul instrument prend entre quatre et six semaines.

Parmi les bois que les luthiers utilisent figurent l'acajou, le manguier, l'acacia et l'ébène. 
Les incrustations sont en ormeau ou en nacre.
La majorité des matières premières se trouvent aux Philippines.


Je vous propose un patchwork de photos sur la fabrication des ukulélés et des guitares...










"... Don't leave Cebu without one !..."

"La musique donne de l'âme à l'univers, des ailes à l'esprit, du vol à l'imagination, du charme à la tristesse et de la vie à tout." Platon.

Sortez, papillonnez et laissez vos pieds agités vagabonder ! Je vous dis, bye ❤︎."


Léo, le toucan.