"Chacun de vos mots sont reçus comme un trésor..."

30 juil. 2021

 

"Le langage des murs de l'Alfama à Lisbonne" Titre provisoire
Croquis sur diptyque 2 x 30 x 30 cm.
(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

"Bonjour ! Martine-Alison a mis ses petits pinceaux au repos. Elle n'aime pas peindre lorsqu'il fait trop chaud... 

A la dollhouse, "Récital au ukulélé", sa dernière esquisse, attend patiemment des journées plus fraîches pour se pomponner de couleurs.

Notre artiste a écrit un autre dessin...
C'est avec enthousiasme que je vous fais découvrir le croquis de son diptyque.

Elle a apprivoisé un autre portrait intime et émouvant de Lisbonne qu'elle affectionne tant... Son ambiance bohême.
Dans ce dessin, elle nous fait sentir, entendre et vivre une friche recouverte de graffitis du quartier de l'Alfama, l'âme de la ville, chantante et si attachante.

Lisbonne est une ville à mi-chemin entre effervescence et douceur de vivre, où notre artiste aime se trouver comme on aime se trouver chez des amis chers.

Comme je vous l'avais précisé antérieurement dans un petit billet concernant l'oeuvre "Quand Lisbonne parle aux murs", elle est une capitale street art incontournable.

Il suffit d'emprunter les petites rues à l'écart de l'agitation de l'Alfama pour retrouver de véritables oeuvres d'art urbain réalisées sur les murs de bâtiments abandonnés.


Près de la première demoiselle de la partie gauche du diptyque Charlie Brown et Snoopy font du skate.
Snoopy n'est pas un chien ordinaire. Il se considère comme l'égal de l'être humain.


Son meilleur ami est Woodstock, un petit oiseau jaune au bon ♡.
Il est lui aussi extravagant ! Il parle à l'envers et seul Snoopy le comprend.

Sur la deuxième partie de ce diptyque, il pique un petit roupillon sur le ventre de son ami lui aussi endormi. Il est fatigué après avoir autant skaté !
La petite demoiselle assise les regarde avec tendresse.

Moi, Léo le toucan, j'ai repéré une petite toucane. Elle porte la casquette avec style, tout comme la demoiselle près d'elle.

Il va falloir attendre que les petits pinceaux de Martine Alison se mettent à danser sur un air de Fado pour voir apparaître les couleurs...

Quittons Lisbonne ! 
Il fait chaud, allons faire un petit tour à la plage de la Gravette située aux portes du vieil Antibes en contrebas des remparts.



"... Un petit coin du vieil Antibes, la commune libre du safranier autour de la rue des pêcheurs..."

"... Le musée Picasso..."

"... Flâner dans les ruelles..."

"... La place nationale..."

"... La place Nationale, le marché provençal, la porte marine..."

"... Le Fort Carré..."

Il est temps de rentrer !
Je vous emmènerai avec moi à Antibes une prochaine fois... 
Je sais que les mots oscillent entre la patience et la prudence... J'espère vous avoir offert une pincée d'insouciance...
Je vous dis, bye ❤︎."

"... Un petit supplément de gaité... tendre est le rose..."

Léo, le toucan.

14 juil. 2021

 

"Récital au ukelele" titre provisoire
croquis sur toile extra-fine 50 x 50 cm.
(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

"Bonjour ! Toutes les occasions sont bonnes pour chanter ! Aujourd'hui c'est en chantonnant que je vous présente le dernier croquis de Martine-Alison.

Cette petite nénette crée la surprise et mène la bringue avec son ukulele.
Ici, les musiciens de toutes origines se retrouvent rassemblés autour de ce petit instrument à cordes.

Ne tombez-vous pas sous le charme de Donald le canard avec sa vareuse ? 
Bon vivant, il a troqué son béret de marin contre un chapeau de fanfare. 
A lui tout seul, il maîtrise plusieurs instruments de musique.

A la guitare électrique, une panthère anthropomorphe, la panthère rose... 
Au premier plan, à gauche, vous pouvez apercevoir son antagoniste, un petit bonhomme moustachu et teigneux, doté d'un nez assez proéminent.

Il est victime du bruit de ce récital en plein air...
Il n'apprécie pas par ailleurs le son que provoque l'instrument de Schtroumpf musicien.
Ce Schtroumpf adore jouer de la musique mais il a un grand défaut... 
Il joue faux !

M'avez-vous repéré, moi, Léo le toucan ? 
Sous mon meilleur profil, perché sur la planchette d'une horloge à coucou, je martèle le temps en faisant chanter un gong.

A la dollhouse, il fait chaud. Martine-Alison va patienter un peu avant de faire danser ses petits pinceaux.
Ils vont gambader dans l'imagination de notre artiste en attendant des journées plus fraîches.


Martine-Alison a craqué pour le son doux et unique du ukulélé aux Philippines.
Je vais vous entraîner aujourd'hui à Cebu, plus exactement dans la ville de Lapu-Lapu, dans une fabrique de guitares et de ukulélés.
La province de Cebu est située dans la région des Visayas centrales des Philippines.

Juanito Valiente a commencé à fabriquer ces instruments dans les années 40.
Il avait nommé son entreprise d'après le surnom de sa femme Susanna, "Susing".


La marque d'instruments à cordes "New Susing" est très prisée aux Philippines.
Chaque pièce d'instrument est créée à l'aide de techniques à l'ancienne, dont beaucoup faisaient partie de celles enseignées à l'origine par les frères espagnols aux Philippins.

Les divers composants d'un ukulélé sont généralement conçus et construits par divers luthiers avant d'être assemblés.
Pour leur donner une belle finition, on leur applique généreusement du vernis et un mélange hydratant pour le bois.
La création d'un seul instrument prend entre quatre et six semaines.

Parmi les bois que les luthiers utilisent figurent l'acajou, le manguier, l'acacia et l'ébène. 
Les incrustations sont en ormeau ou en nacre.
La majorité des matières premières se trouvent aux Philippines.


Je vous propose un patchwork de photos sur la fabrication des ukulélés et des guitares...










"... Don't leave Cebu without one !..."

"La musique donne de l'âme à l'univers, des ailes à l'esprit, du vol à l'imagination, du charme à la tristesse et de la vie à tout." Platon.

Sortez, papillonnez et laissez vos pieds agités vagabonder ! Je vous dis, bye ❤︎."


Léo, le toucan.

18 juin 2021

"Emerveille-toi avec les Aristochats face au Sacré-Coeur"
Huile sur toile extra-fine 50 x 50 cm
(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

"Bonjour ! A la dollhouse, Martine-Alison a fignolé, bichonné et achevé "Emerveille-toi avec les Aristochats face au Sacré-Coeur" au son d'une musique douce propice à la rêverie.

Avec cette dernière née, c'est avec enchantement que je mets entre vos mains ce délicieux cocktail de couleurs. 
Tout ce que je demande, c'est qu'elle vous rende heureux ! 

Je vous laisse la découvrir, aller au-devant d'elle en laissant émerger vos émotions.

Martine-Alison joue, utilise et explore les possibilités qui s'offrent à elle avec les nuances de couleurs. Elle essaie de les faire vivre avec la lumière...

Comme je vous le disais dans mon dernier billet, la féerie des Aristochats s'est invitée dans l'oeuvre de Martine-Alison.
Notre artiste a suivi son coeur. Elle ne s'est mise aucune barrière, elle a cherché à émerveiller autant qu'à surprendre avec cette myriade d'espèces à poils que sont ces chats.
Sa petite demoiselle qui s'abandonne amène un côté sensuel à sa composition.

Thomas 0'Malley, ce voyou des rues est à la fois poète et charmeur. Il est accompagné de la bande de Scat Cat qui entame un air jazzy.
Il sait comment enflammer la douce Duchesse. Quand il est là, elle est délicieusement troublée...

Une histoire s'achève avec cette dernière peinture mais très vite une nouvelle va naître... Chut !!


En cette belle et chaude journée que diriez-vous de déambuler au gré des envies avec moi ?
Alors c'est le moment de partir !... Juste le temps de lisser mes plumes et de déployer mes ailes...

Une petite flânerie dans les petites rues aussi jolies les unes que les autres du village de Mougins.


"... Il y a à Mougins une lumière exceptionnelle qui a su séduire de grands artistes comme Picasso, Cocteau, Fernand Léger ou encore le poète Paul Eluard..."

Au mois de juin, depuis 2006, Mougins se transforme le temps d'un week-end en un vaste théâtre culinaire où les plus grands chefs du monde se retrouvent pour partager avec les amateurs de gastronomie leur passion, leurs secrets... 

Ce festival international Les Etoiles de Mougins, cette année n'aura pas lieu. Le contexte sanitaire actuel a contraint malheureusement à annuler l'édition 2021.
Je croise les pattes pour 2022 !

Empruntons les ruelles où de petites maisons fleuries nous font leur spectacle !







"... A droite notre artiste avec son amie Nicole..."




"... Les chats ont adopté le village. Il n'est pas rare de les croiser en train de se la couler douce !..."




Dans quelques jours nous allons entrer dans la plus belle des saisons...
Je rêve d'un été rempli de lumière, de soleil, de rires et de partage... 
Je vous dis, bye ❤︎."
Léo, le toucan.

13 mai 2021

"Emerveille-toi avec les aristochats"
titre provisoire ???
Croquis sur toile extra-fine 50 x 50 cm
(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

"Bonjour ! Le monde féerique des Aristochats s'est invité dans le dernier croquis de Martine-Alison.

Pour l'occasion, la petite nénette de notre artiste a adopté la petite chatte Duchesse à qui elle lègue beaucoup d'amour.

Duchesse est éprise d'un joli voyou nommé Thomas O'Malley, un chat de gouttière mordu de jazz.
Sur les toits face au Sacré-Coeur, il a convié Scat Cat, trompettiste et leader d'une bande de matous musiciens. 

Grâce à eux, Duchesse découvre la bohême parisienne...
Ils jouent de leur instrument sur un air endiablé, ce qui ne déplaît pas à la petite demoiselle qui a beaucoup d'affection pour chacun d'eux.

Duchesse va-t-elle accepter de danser un swing avec Thomas O'Malley ?

Vous rêviez de voir des matous ? Moi, Léo le toucan, je me méfie beaucoup d'eux ! Ils risqueraient fort de me croquer. 
M'avez-vous repéré ?... 
Vous donnez votre langue au chat ?
J'apparais sur le petit mug...

Tous ces minets ont ambiancé la future peinture de Martine-Alison... La tête remplie de couleurs, ses petits pinceaux vont traduire ses émotions. Elle a juste besoin de calme et de lumière...


Aujourd'hui, j'ai envie de vous bombarder de photos de bouboules de poils...
Quelques boules de tendresse aperçues en balade...

"... Il pourrait bien se nommer Thomas O'Malley !..."




Ils ne sont pas habitués à regarder droit dans l'objectif, ni à répondre aux suggestions de poses comme à un mannequin mais certains s'en sortent bien !!







"... Ce matou bien grassouillet pourrait se laisser aller à un acte de prédation, s'il ne somnolait pas !
Faute de grive, il pourrait manger un merle !
Attention mon ami emplumé !..."


"... Un chat des villes bien curieux !..."

"Les rêves d'un chat sont peuplés de souris"... Moi, Léo le toucan, je devrais survivre !
Que cette journée vous soit douce ! Je vous dis, bye ❤︎."
Léo, le toucan.