"Chacun de vos mots sont reçus comme un trésor..."

jeudi 12 avril 2012

"Dansons la capucine"
huile sur toile - 50 x 50 cm

"Bonjour ! En mars dernier, je vous montrais "Dans tes yeux, il y a la mer" le petit dernier de la fratrie, après son cadet "Brunch du dimanche chez Jocteur". Aujourd'hui, comme promis, je vous présente "Dansons la capucine" l'aîné.
Comme je vous l'ai déjà dit, Martine-Alison ne peint pas très souvent des bouquets. Celui-ci a été peint il y a quelques années déjà... 
Elle l'avait exposé à Gassin dans le Var et très rapidement il avait trouvé sa famille chez qui il allait embaumer les murs.
Je ne sais pas si, en cliquant sur la photo pour l'agrandir, vous parviendrez à distinguer le petit escargot. Il ne pleut pas et il est tout heureux de sortir sa tête. Il aime se promener dans le feuillage acidulé des capucines.

Pour se rendre à Plouescat chez ses enfants, notre artiste et moi-même, nous nous sommes parfois égarés avec plaisir dans la campagne tout comme le petit escargot de "Dansons la capucine" !
Nous avons fait un petit détour par Malicorne (dans la Sarthe) qui est un lieu où l'art et la nature font bon ménage. Une belle balade au coeur d'un artisanat d'art d'exception que sont les faïenceries.
Tout comme le bon vin, l'argile doit vieillir en cave plusieurs années pour s'affiner. 
Au début du XXème siècle sont fabriqués des paniers et des corbeilles de faïence ajourée ou tressée qui rappellent les jardinières et fruitiers d'époque Empire.
Les décors sont multiples et splendides. Le rendu final des couleurs employées laisse la parole à la magie du feu et à la liberté des mains... Chaque objet ainsi paré devient une pièce unique.

"... Les faïences de Malicorne..."

"... Un de mes congénères à plumes issu des étonnantes collections de sujets animaliers..."

Depuis notre arrivée à Plouescat, Martine-Alison joue beaucoup avec son petit-fils Nathan. Je vais vous dévoiler son premier dessin :

"... Le premier dessin de Nathan..."
"Vous comprenez maintenant pourquoi Léo et ma mamie ne peuvent pas venir aussi régulièrement vous visiter ! Je vous prie de les excuser. Leur pardonnerez-vous ?..." Nathan.

Pour nous disculper, je vous envoie un petit clin d'oeil de Plouescat... Si durant une quinzaine de jours, je ne suis pas ponctuel, sachez que je pense très fort à vous...


"... Une de nos promenades près de Plouescat..."

Connaissez-vous les "graines de sourire" ? Si vous y croyez fort, après les avoir semées, les sourires pousseront tous seuls... J'ai picoré tant de graines que je vous envoie mon plus beau sourire. Je vous dis, bye."
Léo, le toucan.