"Chacun de vos mots sont reçus comme un trésor..."

jeudi 5 mars 2015

"Pas encore de titre !"
croquis sur toile - 50 x 50 cm
(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

"Bonjour ! A la dollhouse, Martine-Alison s'aventure à la contemplation du croquis qu'elle vient de faire naître.
Sa petite nénette quitte le port de Saint-Tropez.
Mon amie la mouette est belle mais un petit peu triste de nous voir partir, moi Léo le toucan et mon cousin.

Que serait Saint-Tropez sans son clocher et son délicat campanile?
Connaissez-vous sa particularité ?...
Il a quatre faces et seulement trois pendules !
La légende raconte que les habitants de Sainte-Maxime, en discorde éternelle avec les Tropéziens, avaient une église dépourvue d'horloge.
Pour empêcher les Maximois de leur "chiper" l'heure, les Tropéziens choisirent de ne pas mettre de cadran de pendule sur la face du clocher orientée vers Sainte-Maxime.

Au loin, vous pouvez apercevoir, gardée par les pins parasols, la citadelle qui surplombe le village et la mer.
Mes congénères les paons peuplent le coeur de cette enceinte depuis les années 50.
Malheureusement, aujourd'hui, "Oscar" est devenu le seul représentant de son espèce. "Marius" son compagnon de fortune a quitté ce monde récemment.
Dans les années 80, on comptait une trentaine de paons.
Vieillesse, maladie, prédateurs ?...
Martine-Alison est attachée à mes amis les paons. Elle en a eu jusqu'à une vingtaine dans sa propriété.

Oublions l'image un peu snob que renvoit Saint-Tropez en période estivale, la folie de ses nuits et de ses yachts !
Il reste alors des ruelles calmes au charme fou.
Colette écrivait que les maisons tropéziennes étaient peintes de rose bonbon fané, de bleu lavande et de vert tilleul...
C'est ce Saint-Tropez-là que notre artiste aime.
Elle va laisser danser ses pinceaux sur la toile... Les couleurs se lieront et se délieront avec la puissance de ses sentiments...

Patience sera le maître mot avant de découvrir cette oeuvre achevée.


Il va falloir se résigner et attendre aussi un peu avant que la campagne se métamorphose avec l'arrivée de Demoiselle Printemps. 
La nature est encore engourdie... bien que !

"... Le premier rêve de printemps est apparu !..."



Je m'envole rejoindre à la dollhouse Martine-Alison où la toile réclame de notre artiste un troublant frisson. Aussi les couleurs se font velours pour séduire... 
Je vous souhaite une belle dose de douceur. Je vous dis, bye ❤︎."
Léo, le toucan.