"Chacun de vos mots sont reçus comme un trésor..."

samedi 20 février 2010

"Julia pose pour Mam'zelle Clio à l'éventail"

"Martine-Alison a un petit faible pour les dalmatiens. Julia d'Arguiller d'Anjou était arrivée dans sa vie en 1994. Elle a disparu, malheureusement, beaucoup trop brusquement. Elle a été victime d'une intoxication alimentaire. Elle se promenait sur une plage bretonne près de Quiberon et a mangé un crabe trouvé mort. Martine-Alison n'a pas eu le temps de lui retirer. Ce fut terrible, malgré tous les soins qui lui furent prodigués elle est partie au paradis des dalmatiens.
Un immense chagrin avait secoué Martine-Alison.
Elle ne pensait pas s'autoriser à aimer une autre petite chienne... Seulement, un matin très tôt, un transporteur est venu lui confier une petite boîte en bois, grillagée sur un côté. A l'intérieur se trouvait une boule de poils blancs et noirs. Les premiers instants furent très pénibles. Elle sanglotait à la vue de ce chiot. Elle ne pouvait pas s'empêcher de le comparer à Julia. Elle le trouvait si différent et je dirais même à coup sûr, moins beau que Julia. Cette petite chienne avait voyagé toute la nuit dans un train. Elle était toute apeurée. Après l'avoir délivrée de sa boîte Martine-Alison la posa au sol. Immédiatement elle alla se réfugier sur ses pieds.
Martine-Alison eut honte de ressentir cette sorte de rejet vis-à-vis de ce petit être et très vite elle le prit dans ses bras pour le câliner. La petite chienne se sentit rassurée et comme pour sceller leur nouvelle amitié elle lui lécha le nez! Cette petite chienne allait s'appeler Laura.
Beaucoup plus tard elle donnera naissance à une ribambelle de petits dalmatiens. Elle aura 2 portées avec Hermès de la colline d'Auroure. De ces deux portées vont naître Olwen et Pyrrhus de la forêt aux paons qui partagent la vie de Martine-Alison.
Sur une photo vous pouvez assister à une scène d'amour entre Laura et Olwen.
Vous aussi aujourd'hui, faites-vous câliner... Je vous dis bye." Léo, le toucan.


1 commentaire: