"Chacun de vos mots sont reçus comme un trésor..."

jeudi 25 avril 2013

"Arrivée de croisière"
huile sur toile - 50 x 50 cm
(Cliquez pour agrandir les photos)

"Martine-Alison et moi, Léo le toucan, nous voulions vous dire...
toute notre gratitude pour vos visites, votre fidélité et vos si gentils commentaires... et plus particulièrement pour ceux de ma dernière publication. Nous étions très affectés et vos mots de réconfort nous ont beaucoup touchés. Mille mercis à tous..."

Avec une semaine de décalage, aujourd'hui je publie ce billet que j'avais préparé pour vous...


"Bonjour ! Enfin le bel astre farceur et capricieux nous illumine !... Il fait bon vivre. Ouf ! Martine-Alison n'a plus froid aux mains et moi le bout de mon bec n'est plus gelé !

Notre artiste avait placé cette semaine une toile blanche sur son chevalet... En se mesurant à la toile vierge, elle n'a pas honte de dire que cette fois, elle a bafouillé, elle a hésité, elle a eu peur... Toute une brassée d'images désordonnées lui arrivait et elle n'arrivait pas à faire le tri... Elle ne pouvait pas tout jeter sur sa toile ! Mais avec un peu de confiance en elle, de sa "bouillabaisse" artistique, un nouveau croquis est né !... 

Comme je ne vous dévoilerai pas ce dernier, aujourd'hui je vous propose "Arrivée de croisière" qui date déjà de quelques années.
Elle fait partie de sa démarche artistique, celle de ses scènes de vie avec ses petites femmes et ses animaux, qui lui permettent de raconter des histoires, de faire vibrer et ressentir des ambiances. 
Bien sûr, à force de travail, ses lignes se sont peaufinées, ont mûri... 
Cependant, notre artiste les aime ses "toiles du début" ! Ce sont elles qui ont fait ce qu'elle est devenue aujourd'hui et deviendra demain...

C'est un peu la même chose avec les voitures anciennes !... Les dernières générations se paient le luxe d'être plus performantes avec à bord des styles et des matériaux plus cossus, plus élégants... et elles se doivent d'être plus confortables... Il y aurait tant à dire encore, n'est-ce pas ?...
Pourtant, nombreux sont ceux qui chérissent les voitures anciennes.

Martine-Alison est allée visiter le Château-Musée de l'automobile Henri MALARTRE à Rochetaillée, qui se situe sur les bords de Saône, à une dizaine de kilomètres au nord de Lyon.
Le château a été édifié au XIIème siècle. Il a été plusieurs fois détruit et reconstruit. L'édifice que l'on peut visiter aujourd'hui date du XIIIème siècle.


Le musée a été fondé en 1960 et il présente une triple collection d'autos, de motos et de cycles. Il rappelle également que la région lyonnaise était l'un des berceaux mondiaux de l'automobile.
La vocation de ce musée est de restaurer, entretenir et mettre en valeur les véhicules les plus intéressants et les plus significatifs du patrimoine.

"... Bienvenus au Château de Rochetaillée..."


"... Savez-vous pourquoi le volant se trouvait à droite à cette époque ?...  Uniquement pour une meilleure visibilité du bas-côté de la route..."

"... C'est bien en France qu'est née la moto, en 1871, brevetée par le français Louis-Guillaume Perreaux !..."

"... Notre artiste irait bien faire un petit tour !..."

"... Je ne pourrai pas tout vous montrer !..."

"...Les mascottes des radiateurs étaient un moyen de personnaliser sa voiture..."

Moi, Léo, je suis la mascotte de Martine-Alison dans ses peintures ! Si celles des automobiles faisaient la fierté des conducteurs, moi je sais que je fais celle de notre artiste !!...
Qu'en pensez-vous ?...

Que la semaine soit douce et agréable pour vous tous... Je vous dis, bye."
Léo, le toucan.

jeudi 18 avril 2013

"Olwen, mon amie est partie, ce 15 avril..."
(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

"Bonjour ! Je vous avais préparé un billet bien différent, que je publierai plus tard...
Celui que je vous propose est plutôt un rendez-vous au chagrin de Martine-Alison...

Olwen de la forêt aux Paons, sa chienne dalmatienne est partie, ce 15 avril... Les petits anges sont venues la chercher pour la conduire auprès de Laura, sa maman et Pyrrhus, son frère.  

Je pourrais écrire ces mêmes mots, ceux de ce 18 octobre 2011, lorsque Pyrrhus de la forêt aux Paons nous avait quittés.
Aujourd'hui, nous laissons couler nos larmes... Olwen n'était plus toute jeune. Elle avait fêté son 15ème anniversaire en mars et ces derniers mois, une tumeur l'affaiblissait. Son plaisir de vivre n'était plus là...
Elle était un membre à part entière de la vie de Martine-Alison. Elle a partagé ses joies et ses peines... Elle était la gaieté, une amie avec un amour inconditionnel... sa "fi-fille"...
Je pense que tout ceux qui aiment et ont des animaux comprennent sa douleur. 
Il a fallu que notre artiste ne pense pas à elle... seulement à Olwen en prenant cette décision douloureuse que de l'aider à s'en aller. 

"... Olwen de la forêt aux Paons aimait prendre le soleil..."

"... Un petit tour avait ses effets bénéfiques..."

"... Jusqu'au bout de ses pinceaux, notre artiste t'aura aimée..."

Chers ami(e)s, je vous prie de nous excuser pour nos larmes... nous sommes un peu désorientés... Les sentiments de tristesse, de colère, de douleur sont profonds.

Tout comme Pyrrhus, Olwen souriait beaucoup... Aussi c'est sur cette pensée que je vous dis, bye."
Léo, le toucan.

jeudi 11 avril 2013

"Diana la princesse du Sénégal"
huile sur toile - 50 x 50 cm
(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

"Bonjour ! Enfin ! allez-vous dire ou soupirer, en vous annonçant aujourd'hui que je vous dévoile la fameuse dernière peinture-née de Martine-Alison, qu'elle a intitulée "Diana la princesse du Sénégal" !...

Pourquoi ce titre ?
Diana, contrairement à toutes les petites femmes que Martine-Alison peint, existe réellement. Elle vit au Sénégal près de Saly...
Lorsque Martine-Alison lui avait demandé son prénom, elle lui avait répondu : "Diana comme la princesse !".
Diana a la beauté qui ne demandait qu'à être peinte, aussi un jour notre artiste osa lui demander de faire quelques photos d'elle.

En la représentant dans cette toile, Martine-Alison n'a pas cherché la mission de la reproduire avec une stricte fidélité. Elle a seulement éprouvé le besoin de lui donner, avec son image, un lien ou un rôle pour le récit de cette dernière peinture. 
Cette nouvelle oeuvre contient sa part de confidence et d'émotion qu'elle compose par bribes.
Sa façon de regarder, de ressentir et de peindre se rejoignent. L'une, fondée sur l'observation, est objective. L'autre est son interprétation qui reste dominante.
La jolie Diana peut se mirer discrètement dans ce décor... où se mêlent les rêves de notre artiste.


Aviez-vous remarqué que je me fondais dans l'environnement ? Pourquoi ou pour qui croyez-vous que je me fasse si beau ?...

"... Moi, Léo le toucan, j'ai un peu le béguin pour la belle Diana ! ..."

Quoi de plus agréable que d'entendre chanter mes congénères emplumés en ce moment ?... Avec le printemps, viennent les idées de promenades au calme pour les entendre. Le soleil se fait toutefois encore très timide.
Martine-Alison aime ouvrir grand les fenêtres de sa dollhouse. Il lui tarde de retirer les pulls, les chaussettes et de partir en balade le nez au vent !
Pour vous, quels sont les petits plaisirs du printemps ?

"... Celui de se rouler dans l'herbe fleurie ?!..."

"... ou de découvrir un énorme bouquet de fleurs ?!..."

"... Ou que mes amis emplumés illuminent votre intérieur ?!..."

"... Ou tout simplement celui du parfum des roses ?!..."

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter de vivre vos rêves... Je vous dis, bye."
Léo, le toucan.

jeudi 4 avril 2013

"Effeuillées d'héliotropes"
huile sur toile - 81 x 81 cm
(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

"Bonjour ! Aujourd'hui j'ai choisi de vous montrer une ancienne toile de Martine-Alison, "Effeuillées d'héliotropes". 
Ne m'en voulez pas ! La photo que je vous affiche n'est pas de bonne qualité. Elle a été scannée à partir d'une photo argentique. Les coeurs des tournesols sont ici beaucoup trop foncés !... et tout paraît si flou !
Sur cette peinture, il n'y a aucune trace d'héliotrope. Alors pourquoi ce titre ?
Uniquement parce que les héliotropes doivent leur nom au fait que leurs feuilles se tourneraient vers le soleil, tout comme les fleurs de tournesol.
Dans les oeuvres de Martine-Alison, il existe bien des bouquets mais ils sont rares. Elle aime pourtant énormément les fleurs. Elle admire leurs couleurs, leurs formes et leurs parfums... Elle aime aussi les peindre, mais pas assez souvent lui reprochent certains de ses clients ! 

En ce moment, à la dollhouse, Martine-Alison continue de savourer la prochaine toile qu'elle va bientôt mettre au monde. La volupté de peindre encore et encore... une lutte patiente qui finit par charmer.
Je crois qu'elle aime beaucoup cette peinture en cours... Chaque coup de pinceau suffit à recréer l'odeur, la couleur des heures vécues... Une peinture qui devient sonore !...
Une oeuvre que je vous ferai découvrir très prochainement. Juste encore un peu de temps !...

Avec les fêtes, je sais que ce week-end dernier le chocolat s'est décliné sous toutes ses formes : lapins, cloches, poissons, poules... Les jardins ont révélé toutes leurs cachettes... Pour notre artiste, ce fut mon amie la chouette qui fut immortalisée.


Déguster du chocolat est vraiment un plaisir. Il est tellement subjectif et émotionnel...
Ce fut une manière aussi de fêter la fin de l'hiver et le retour à la vie extérieure. Cependant le temps était brouillé comme les oeufs !... la pluie était au rendez-vous.

Cette semaine Martine-Alison a eu la joie et la surprise de recevoir une très belle enveloppe artistique, provenant des Etats-Unis, du Montana...

"... Pearle, la poupée de Martine-Alison est fière de poser à côté de cette merveilleuse enveloppe !..."

Que contient-elle et qui a bien pu lui envoyer cette oeuvre d'art ?...

"... Un très joli présent que la photo de l'une des oeuvres de Tammie Lee...
Ce qui est écrit, je ne vous le dirai pas ! C'est un secret !..."

Si vous ne connaissez pas Tammie Lee, je vous invite en cliquant : ici, d'aller vous promener dans son univers. Vous y flânerez, vous y rêverez et je vous assure que vous redeviendrez de suite des enfants en lisant les belles paroles de Tammie Lee.
Elle nous invite à son "bal"... Un petit moment magique, où l'envie de danser à notre aise avec ses personnages ne nous quitte pas.
Vous comprendrez vite aussi pourquoi ses photographies rendent un bel hommage à Dame Nature...


...Carnet du jour...

Un chat a son caractère et moi, Léo, je dois faire attention sans cesse à la minette de Martine-Alison afin de ne pas devenir l'un de ses trophées ! Mais elle a fini par m'accepter ! Cependant, depuis le 15 mars dernier, je dois aussi me méfier de sa progéniture !... 

"... La minette de notre artiste et ses 3 petits..."

Ne perdez pas espoir, le printemps finira bien par nous montrer le véritable bout de son nez ! Profitez des petites douceurs du jour... Je vous dis, bye."

"Je tenais à vous remercier tous pour l'ensemble de vos gentils commentaires concernant mon livre-photos. En publiant ce dernier billet, mon ami Léo le toucan s'est mal exprimé. Le but n'était pas d'essayer de le vendre et encore moins d'en faire du bénéfice. Je ne veux pas faire du commerce. Je veux seulement faire plaisir aux personnes qui apprécient ma peinture, si elles étaient séduites, en leur l'offrant à prix coûtant... Martine-Alison"
Léo, le toucan.